La ville automobile

Caroline Gallez | Urbaniste
17 Septembre 2019

Dès les années 1920, les problèmes de congestion et de sécurité routière dans les villes ont suscité la montée en puissance d’une expertise, progressivement instituée en discipline scientifique, appelée « science du trafic ». En tablant systématiquement sur la croissance de l’automobilité, les modèles qui la guident se sont faits autoprédictifs et l’automobile a accompagné l’extension urbaine, jusqu’aux politiques de logement favorisant l’émergence d’espaces péri-urbains organisés autour des infrastructures routières. Or, congestion et insécurité n’ont pas disparu, et s’accompagnent désormais d’une urgence environnementale qui remet en question la viabilité du système. La ville automobile vivrait-elle ses derniers jours ?


Présentation

Ces vidéoconférences données par des chercheurs, prometteurs ou confirmés, de la recherche sur la mobilité traitent une somme de question de référence, du tournant de la mobilité aux méthodes mobiles, en passant par la relocalisation de la production des objets… Elles ont, à terme, vocation à constituer une encyclopédie visuelle de la mobilité.

Pages